COVID-19 et les Entreprises Africaines: Focus sur Maurice

Author : ,
Category : ,


Le Centre africain pour les politiques commerciales (CAPC) de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) et International Economics Consulting Ltd., ont mené conjointement la première enquête complète sur la pandémie de COVID-19 et ses impacts économiques en Afrique à la mi-avril. Les résultats et les conclusions de l’enquête pour l’Afrique ont été publiés le 30 avril 2020. Afin de fournir des informations supplémentaires au secteur mauricien, nous publions un deuxième rapport, en mettant l’accent sur les entreprises opérant à Maurice. Parmi les répondants à l’enquête à l’échelle continentale, 84 provenaient d’entreprises ayant leurs opérations à Maurice, au niveau national ou international. Les résultats ont mis en évidence les principaux défis auxquels les entreprises sont confrontées en raison de la crise actuelle.

La plupart des entreprises qui n’opèrent pas en dehors de Maurice s’attendaient à une baisse de la demande de produits et services, tandis que les entreprises opérant à Maurice et dans d’autres pays africains se sont dites préoccupées par les difficultés à avoir un flux de trésorerie opérationnel. Alors qu’une pénurie d’approvisionnement affecte toutes les entreprises, les micro-entreprises craignent le pire, allant jusqu’à la fermeture de l’entreprise.

L’enquête révèle également que la plupart des entreprises mauriciennes se sont tournées vers les banques commerciales pour améliorer leur fonds de roulement. Avec cependant un taux de réponse plus élevé pour les entreprises internationales que locales.. Le secteur public est considéré comme le seul autre port d’escale pour la liquidité des entreprises opérant uniquement sur le marché mauricien.

D’une manière générale, les entreprises mauriciennes semblent relativement satisfaites des réponses apportées par le gouvernement à la crise, même si elles souhaiteraient un report des paiements d’impôts et des subventions salariales.

L’aspect positif dans cette situation de crise est que les entreprises mauriciennes semblent être préparées à des situations extrêmes. Alors que les entreprises exportatrices s’adaptent en développant de nouvelles stratégies et de nouveaux produits, seules les entreprises mauriciennes travaillent à distance. En vue d’assurer la continuité de l’activité, cette situation unique a contraint les entreprises à adopter de nouvelles technologies.

Download the full article